Une mnémosyne pavillonnaire.
Tentative d'épuisement du pavillon en tant qu'objet fétiche.

 

Camille Michel est architecte. Ancien pensionnaire à la Villa Médicis – Académie de France à Rome (2012-13), ses travaux s’articulent autour de l’affectif par le biais de plusieurs moyens (son, dessin, écriture, musique… ). Il est en particulier intéressé par le pavillonnaire français. Doctorant au Laboratoire de l'École Nationale Supérieure l'Architecture de Versailles, il enseigne depuis 3 ans à l'École Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes.

Trier posts par :